Les Jeunes Européens-France : dates clés de la création de l’association

, par Valéry-Xavier Lentz

Les Jeunes Européens-France ont été lancés en 1991-1992 au moment de la préparation et de la promotion du Traité de Maastricht sur l’Union européenne.

L’association s’est fondée d’une part sur la volonté de plusieurs associations pro-européennes de jeunes et d’étudiants, notamment JEF-France (Jeunesse européenne fédéraliste) et DEE (Dauphine Espace Europe) de travailler ensemble et d’autre part sur la relance du Mouvement Européen-France à la même époque, sous l’impulsion de Jean François-Poncet.

Les Jeunes Européens-France sont reconnus depuis 1992 comme étant la section française deJEF-Europe, branche jeunes de l’Union des fédéralistes européens, organisation européenne aujourd’hui présente dans trente pays.

Le Forum des Jeunes pour l’Europe

Le Forum des Jeunes pour l’Europe : le 3 mai 1990 avait lieu une réunion d’associations européennes de jeunes à Paris où étaient représentés notamment la JEF-France, DEE, et des Cercles Europe.

Un communiqué de presse annonce la création en avril 1990 du « Forum des Jeunes Citoyens d’Europe » avec une prise de position sur le sommet de Dublin II « Communauté européenne : faiblesse constitutive, faiblesse constitutionnelle ».

Un texte commun, « Une constitution pour l’Europe » fut plus tard signé par ces associations.

La relance du Mouvement Européen-France

La Convention franco-allemande à l’Unesco, à Paris, organisée par l’OFME (Organisation Française du Mouvement Européen) les 5-6 octobre 1990, marque la relance du Mouvement Européen en France. Parmi les intervenants, François Mitterrand, président de la République, souligne la nécessité d’intensifier la construction européenne et de maintenir une amitié franco-allemande forte suite à l’unification.

Le 25 janvier 1991 au Sénat : une réunion des associations européennes d’étudiants d’Ile-de-France est organisée par Dominique Bocquet, nouveau secrétaire général de l’OFME. Il explique la volonté de relance du Mouvement. Il a été contacté entre-temps par Stéphane Martayan (président de JEF-France), Jérôme Doucet (président de DEE) et Serge Stephanesco (président Cercle Europe Sciences-Po) afin de « faciliter la coordination concrète mais, au départ informelle » entre les associations européennes de jeunes. C’est une des priorité pour le Mouvement Européen. L’idée d’une université d’été est lancée.

L’université d’été des Jeunes Européens

  • 22 mars-24 mars 1991 : « Séminaire de réflexion et de formation des animateurs d’association européennes d’étudiants  » (Champ sur Marne I). Première réunion nationale où participent par exemple les Cercle Europe des IEP de Lyon et Bordeaux, et les sections régionales de la JEF. Il est décidé « de créer un réseau doté d’un label propre » et d’organiser une Université d’été. La Charte « Agir pour l’Europe aujourd’hui » est adoptée.
  • 28-30 juin 1991 : séminaire Champs-sur-Marne II. Préparation de l’Université d’été et réflexion sur l’organisation du réseau.
  • 24 août-28 août 1991 : Université d’été des jeunes européens à La Garde Freinet (Var) avec 150 participants français et européens, et bon nombre d’intervenants prestigieux.

Le lancement de l’association

Entre décembre et avril a lieu une série de réunions entre les responsables des associations les plus impliquées dans le réseau afin d’en définir le mode de fonctionnement, de le doter de statuts et d’une équipe.

Le 6 mars 1992 est désigné le premier bureau (dit "Délégation nationale"). Président : Markus Schmidt (JEF), Trésorier : Olivier Soulié (DEE), Relations internationales : Stéphane Martayan (JEF-Paris), Communication interne et développement : Valéry-Xavier Lentz (JEF-Rhône-Alpes), Chargée d’étude : Marie-José Fleury (JEF-Nord), Communication : Stéphane Saurel (JE-Bordeaux).

Les statuts sont adoptés le même jour, et le secrétariat assuré par l’équipe du Mouvement Européen.

25-26 avril 1992 : un séminaire à Marly-le-Roi sur les accords de Maastricht est l’occasion du lancement des Jeunes Européens, du recueil des premières adhésions et de la préparation de l’UEJE 2.

La campagne pour le Oui à Maastricht

29 août-2 septembre 1992 : la seconde Université d’été des Jeunes Européens, à Port d’Albret (Landes). « L’Europe maintenant ! », est l’événement qui marque le lancement de la campagne du "oui" pour le réferendum du 20 septembre. Parmi les intervenants, Jacques Delors, président de la Commission européenne, Carl Bildt, Premier Ministre de Suède, Elisabeth Guigou, Ministre des Affaires Européennes. Les 250 participants viennent de l’Europe entière nous soutenir dans notre démarche.


Université d’été des Jeunes Européens, Port d... par valery-xavier-lentz

Les Jeunes Européens prennent une part active à la campagne du "oui" au traité de Maastricht sur l’Union européenne durant l’été et le mois de septembre : tractages, manifestations symboliques (dépôt d’une gerbe de fleurs aux couleurs de l’Europe sur la tombe du soldat inconnu en liaison avec nos partenaires de l’association "Jeunes pour l’Europe", occupation pacifique de la station de métro "Europe" pour une journée, distributions de documentations devant la Maison du Danemark aux Champs-Elysées). Le réseau s’étend et de nombreux jeunes rencontrés à cette occasion nous rejoignent.

Première assemblée générale

30 janvier 1993 : première Assemblée générale des Jeunes Européens à l’université Paris-Dauphine. 77 délégués adoptent le rapport moral. Le nouveau bureau est composé de Markus Schmidt, réélu President, Dominique Bocquet (Secrétaire Général), Emmanuel Gobin (Trésorier), Stéphane Martayan (Relations avec les institutions européennes), Sylvie Jettot (Communication), Xavier Ronot (Relation institutions françaises et associations européennes), Emeric Bréhier (Implantation des JE), Andreas Knaul (Relations Internationales)